L'Office de Tourisme du Solrézis vous souhaite la bienvenue à BEAURIEUX...

 
  

    En plein coeur du Parc Naturel Régional de l'Avesnois, BEAURIEUX, son château féodal et sa chapelle seigneuriale...
    


    
     • BEAURIEUX
     • BERELLES
     • CLAIRFAYTS
     • ECCLES
     • HESTRUD
     • LEZ-FONTAINE
     • LIESSIES
     • SOLRE LE CHATEAU
     • SOLRINNES
     • WILLIES

L'église et le château

 


  Les Curiosités de BEAURIEUX...

• Château du XVIIème siècle

• Eglise Saint Martin du XVIème siècle et sa chapelle seigneuriale (MH) attenante, dédiée à Saint Christophe

• Le Calvaire Gobert dans la rue du Calvaire ainsi que plusieurs chapelles
    



  

Le château, que l'on peut découvrir près de l'église, ne constitue qu'une reconstruction partielle, faite de 1668 à 1672, de l’ancien château féodal, antérieur au XIVe siècle qui fut détruit à plusieurs reprises.
Une ancre sur la façade côté église porte la date de 1621.
Il présente aujourd’hui la forme d’un L, une aile côté ouest ayant été supprimée, mais il a conservé l’une de ses tours à meurtrières.
Et il a encore beaucoup d’allure, avec ses tourelles et ses murs épais, percés de fenêtres dans le style Louis XIV et ornées de vitraux armoriés.
Il est entouré d'un très beau parc.

LE PATRIMOINE DES « BEAURIVAINS »


Beaurieux, dont les habitants s'appellent les Beaurivains, tire son nom de la jolie rivière qui le traverse, le "Biau ri". Il occupait jadis le centre d’une étroite clairière isolée dans la grande fôret qui couvrait tout le pays d’Entre-Sambre et Meuse, où son château fort barrait et défendait les routes d’invasions venant de l’est.

Beaurieux fut érigé en comté par Philippe II d’Espagne, en même temps que Solre et Berlaimont. La châtellenie de Beaurieux appartint d’abord aux seigneurs de Beaumont, puis à la famille de Hun, et enfin, depuis 1621, à la famille de Robaulx.

• L'église fut construite en 1452 par Jehan de Hun, seigneur de Beaurieux et remaniée à plusieurs reprises. Elle possède un trésor artistique inestimable : ce sont 4 médaillons en bois sculpté, d'environ 2 mètres de haut et qui représentent la Vierge avec Saint Antoine, Saint François, Saint Roch et Saint Christophe. Ces médaillons du XVIème siècle, classés aux Monuments Historiques, proviennent de l'Abbaye de Liessies.

• La chapelle seigneuriale est tout aussi intéressante. On y accède par le cimetière. Elle est soudée latéralement au choeur de l’église, et permet d’y suivre la messe à travers six fenêtres grillagées.
L’intérieur est assez austère, les murs étant garnis de monuments funéraires des différents seigneurs de Beaurieux. Beaucoup de ces monuments ont été brisés en 1793, mais il subsiste encore de très belles dalles de la famille de Hun, et une partie de celles des Robaulx, portant leur fière devise, "Quocumque ferar, erectus": "Partout où me porterai, je serai debout ! ".
La chapelle possède un tabernacle, classé Monument Historique, en pierre sculptée, représentant le Christ au Jardin des Oliviers et portant l’inscription suivante : "Englebert de Vertain, seigneur de Beaurieux, fit ce tabernacle l’an 1452".

• Sur la route de Sivry se trouvent les vestiges très caractéristiques d’un ancien fort ou "castelet" qui est curieusement nommé le "Château Sarrazin". La ferme voisine s’appelle Ferme de la Motte. S’agit-il d’une motte féodale, d’une fortification plus ancienne ou d’un tumulus qui remonte à l’occupation romaine ? Des silex y ont été découverts. Mais seules les fouilles très approfondies, qui n’ont jamais été faites, permettraient de percer ce mystère.
Pour l’instant, il s’agit d’un tumulus bordé de pierres sèches formant un mur sur un fossé l’entourant complètement.

• Pèlerinage Saint Christophe avec bénédiction des voitures l'avant dernier dimanche de juillet

• Vestiges archéologiques



Le Calvaire Gobert

On voit encore dans la chapelle une statue de Saint Christophe, sculptée en plein bois de chêne, et qui serait du XVIIème siècle. Elle est en tout cas fort ancienne et fut de tout temps révérée dans le pays. Le saint, connu sous le nom de Saint Braillard, est invoqué par les mamans dont les enfants ont tendance à pleurer... En raison des vols, elle a été mise en lieu sûr.
Mais de plus en plus, Saint Christophe devient le patron des automobilistes : chaque année a lieu une cérémonie au cours de laquelle le prêtre procède à la bénédiction des voitures.

    

©2003-2004 Office de Tourisme du Solrézis - Hôtel de Ville Grand Place 59740 Solre le Château - Tél - 03 27 59 32 90
Webmestre - P. Desette - Crédit photographique - JM Faucompré et P Desette - Tous droits réservés