L'Office de Tourisme du Solrézis vous souhaite la bienvenue à CLAIRFAYTS...

 
  

    En plein coeur du Parc Naturel Régional de l'Avesnois, CLAIRFAYTS, ses deux églises et ses seize chapelles...
    


    
     • BEAURIEUX
     • BERELLES
     • CLAIRFAYTS
     • ECCLES
     • HESTRUD
     • LEZ-FONTAINE
     • LIESSIES
     • SOLRE LE CHATEAU
     • SOLRINNES
     • WILLIES

Petits détours dans Clairfayts

 


  Les Curiosités de CLAIRFAYTS...

• La commune ne compte pas moins de 16 chapelles...

• Deux églises classées, au centre du village St Paul (XVIème siècle) et au hameau d'Epinoy (XVème).

• Un Musée-Expo Garde de Willies.
    


    

     L'église (de la Conversion de) Saint-Paul, bâtie en 1556 en brique et pierre, possède une chaire de vérité et différents objets provenant de l'Abbaye de Liessies. Elle fut élevée à l'instigation du réformateur de l'Abbaye de Liessies, Louis de Blois, soucieux de la mise en valeur économique et morale des terres de l'abbaye. Le cimetière entourant l'édifice abrite la sépulture des princes de Croÿ-Solre, une des plus grandes familles aristocratiques de la région, qui tentèrent de reconstruire leur seigneurie en 1785, sans succès.



"La Conversion de St Paul"
    

LE PATRIMOINE DES « CLAROFAGIENS »


• Les habitants de Clairfayts s'appellent les Clarofagiens, on peut dire aussi les Clairfaitois... Le nom du village vient de fayt, mot qui désigne le hêtre, ou de fays, «bois de hêtre», et de clair... Une "clairière dans la hêtraie" ou "claire hétraie".

• Il est souvent question des Seigneurs de Clairfayts dans l'histoire du Hainaut ; l'un d'eux Jean de Clairfayts figure dans un Etat des Hommages dus au Roi de Bohême, dans le Comté du Hainaut, en 1334. Un autre, Michel de Sars, Seigneur de Clairfayts, fut prévôt de Maubeuge au XVème siècle.

• La paroisse était de la collation de l'Abbaye de Liessies (en 1145, l'autel de l'église est concédé aux moines de Liessies) et comprenait comme aujourd'hui le petit hameau d'Epinoy.
Au XIVème siècle, le village s'appelait Claro Fageto ou Clarofagets en 1534. Au XVIIIème siècle, on disait Clerfays, puis Clairfait, Clairfay...
Il s'est définitivement fixé à Clairfayts au XIXème siècle.

• L'Eglise St Paul (ou de la Conversion de St Paul) comporte une chaire de vérité, probablement une tribune ou un ambon de l'Abbaye de Liessies, qui aurait été utilisée par les moines dans le réfectoire du monastère pour la lecture durant les repas. De style gothique elle aussi, elle est composée de panneaux sculptés avec les figures de St Jérôme, St Augustin, St Pierre et St Ambroise.

• La chapelle Notre-Dame d'Epinoy a été construite en 1472 et le hameau d'Epinoy, rattaché à Clairfayts en 1825, est caractéristique du phénomène de conquête des sols évoqué par son étymologie signifiant «buisson d'épines noires». Elevée sur un piton rocheux, la chapelle gothique, composée d'une nef unique et d'une abside à trois pans, est épaulée de contreforts extérieurs. Le sol est pavé de carreaux de marbre dans le choeur et de pierres bleues dans la nef.

• Elle compte une "Vierge à l'Enfant", certainement la plus ancienne statuette de la région, en bois peint, sculptée par un artisan local.

• Le 16 mai 1940, Rommel perce la ligne Maginot par Sivry et Clairfayts. Un Musée-Expo est consacré à cette période à la Garde de Willies.

• Fête de la peinture le 4ème dimanche de juin

• Le site de la Loripette et l'étang de Clairfayts offrent de bons endroits de détente et de promenade nature.
  



Musée-Expo et plaque commémorative
de la Garde de Willies



Texte de la plaque commémorative
(Garde de Willies)

« En mémoire des soldats du 84 R.I.F. morts pour la France.
De leurs blockhaus, ils détruisirent
des chars ennemis, firent preuve d'héroïsme pour s'opposer pendant quelques heures au passage du G. Rommel le 16 mai 1940 ».

  

    

©2003 Office de Tourisme du Solrézis - Hôtel de Ville Grand Place 59740 Solre le Château - Tél - 03 27 59 32 90
Webmestre - P. Desette - Crédit photographique - P Desette - Tous droits réservés