L'Office de Tourisme du Solrézis vous souhaite la bienvenue à SOLRINNES...

 
  

    En plein coeur du Parc Naturel Régional de l'Avesnois, SOLRINNES, son église et son moulin...
    


    
     • BEAURIEUX
     • BERELLES
     • CLAIRFAYTS
     • ECCLES
     • HESTRUD
     • LEZ-FONTAINE
     • LIESSIES
     • SOLRE LE CHATEAU
     • SOLRINNES
     • WILLIES

Solrinnes, un village au vallonnement pittoresque

 


   Les Curiosités de SOLRINNES...

• L'église St-Martin, reconstruite en 1863 et possèdant un portail du XVIème siècle.

• 3 oratoires en pierre bleue de 1722, 1769, 1867 et un Calvaire du XIXème siècle.

• Le moulin de Reumont.
  


  
     L'église Saint Martin, bâtie en pierre et en brique, fut construite en 1864 à la place d'un édifice datant du XIIIème siècle. Celui-ci abritait des lambris ornés de peintures polychromes, dédiées aux scènes de l'Ancien Testament et portant la date de 1298. Plusieurs pierres tombales gardent le souvenir des curés du XVIIIème siècle. La porte, remontée sur le portail, date du XVIème siècle.

    

Eglise Saint Martin
      

LE PATRIMOINE DES « SOLRINNOIS »


• Ce village pittoresque, qui tire son nom de la rivière la Solre qui le traverse, forma avec le village d'Eccles une paroisse du décanat de Maubeuge à la collation du chapitre de Cambrai.

• Les abbayes de Liessies et d'Aulnes y avaient des biens et des revenus qui leur avaient été légués par Nicolas de la Flamengrie au XIIème siècle.

• On y trouve un vieux moulin à eau, le moulin de Reumont. On y accède par un sentier qui remonte la vallée de la Solre. Ce moulin appartenait aux religieux de Liessies, servait d'habitation à quelques-unes de ses religieuses, et faisait parfois office de maison de repos aux moines.

• Le site de la foulerie rappelle le souvenir d'un moulin à foulon, en usage dans la tannerie. Grâce à l'eau très douce de la Solre, de nombreuses tanneries s'étaient implantées sur ses rives. Le foulon, en peausserie, était une auge de bois dans laquelle les cuirs étaient battus par des maillets mus mécaniquement.
   L'eau était ici la force mécanique et c'était la roue du moulin qui entraînait le tout. Le procédé utilisé servait en chamoiserie à faire pénétrer l'huile dans les cuirs, en mégisserie à ramollir les peaux tannées à l'alun avant de les palissonner.

• Le moulin et ses dépendances ont fait récemment l'objet d'une remarquable restauration.

• On a écrit Sorrines au XIIème siècle.
Soirinnes au XIVème siècle.
Solrinnes, Solrines, Solreines au XVIIIème siècle et aussi Sorrennes.

• La chapelle Notre-Dame de Séez, dédiée à la vierge protectrice du petit diocèse normand de Séez, fut construite en 1867. Située au centre du village, elle possède sur la face avant de son fût, une plaque, gravée d'une dédicace, dont chaque ligne présente une inscription différente.
    




Calvaire du XIXème siècle
  



    Le «phénomène des chapelles» en Avesnois date des XVIIème et XIXème siècles.
     Elles ornent les bordures des pâtures, les abords des maisons ou les croisés des chemins et il n'est pas rare d'en trouver au beau milieu d'un champ.
     Elles témoignent d'une dévotion populaire et ont été élevées à titre privé en remerciement d'une guérison, pour une protection lors d'une épidémie ou en souvenir d'un membre de la famille disparu...
  

    

©2003 Office de Tourisme du Solrézis - Hôtel de Ville Grand Place 59740 Solre le Château - Tél - 03 27 59 32 90
Webmestre - P. Desette - Crédit photographique - JM Faucompré et P Desette - Tous droits réservés